Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

Überisons notre vision des choses

[über dans son sens premier = super / supérieur]
Pourquoi tant de blabla ? Comment überiser notre regard sur la vie, svp ?
Exemple concret : toute l’année je circule à vélo par conviction, pour ne pas ajouter de particules fines à l’air ambiant, pour faire du sport déguisé, pour aller vite, très vite dans la ville.
Mais le vent, la pluie, les intempéries, j’y ai droit aussi.
Je ne me plains pas : c’est mon choix.
MAIS, ET les automobilistes ET les piétons me regardent de travers.
WHY ? Ma rue est autorisée à contresens pour les cyclistes. J’use de ce droit. Comme de celui de passer les feux au rouge lorsqu’on tourne à droite (autorisé dans Paris et matérialisé par de petits panneaux sur les feux tricolores).
Je ne vous dis pas l’adversité à laquelle je fais front tous les jours. Et les refus de priorité à droite car … je ne suis q
u’une pauvre cycliste et n’ai pas le pouvoir d’écrabouiller les automobilistes, qui me décochent des regards hostiles.

MAIS QUI entretient les poumons de ces mêmes personnes et de leurs enfants ? Qui s’embête vraiment toute l’année pour ne pas en rajouter à la pollution ?
Je rétorquais cela à un chauffeur de taxi qui me disait que j’étais dingue de rouler à contresens (c’est matérialisé au sol et il y a des panneaux) : il n’a pas su quoi me répondre … Il a fait un sourire. J’avais eu raison de son adversité.
ÜBERISONS NOTRE VISION. À l’horizon, je vois moins de pollution grâce à mon choix de 2 roues marchant à l’huile de genoux.