Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

Que dire à un enfant ?

On est là, comme deux ronds de flancs. Un adulte, un enfant. Et on se demande bien de quoi on va pouvoir parler. Économie ? Bof … c’est pas l’sujet de prédilection. Météo ? Les enfants s’en soucient comme d’une guigne. Emploi ? Menu du soir ? Épilation ? Non, non, non. Mais QUOI aborder, alors, comme sujet ?

 

Les enfants ont, souvent, un stock de sujets tout prêts dont ils vont vous inonder mais si on a envie de l’emmener plus loin que « quelle est ta couleur préférée ? », par quoi commencer ?

Facile de démarrer avec un « qu’as-tu fait, hier ? » mais ce n’est pas toujours garanti de continuité car, une fois la liste des activités énumérées, que dire d’autre ?

Il faut se transformer en kangourou et savoir rebondir. Dès qu’un truc nous étonne, nous interpelle dans le récit du petit, on saisit la balle au bond.

« Hier, j’ai joué avec Delphine, puis je suis allée à la poterie … »

– Et Delphine, c’est ta meilleure copine ?

– Oui [ou] Non [ou] Parfois oui, mais pas toujours …

Et là, BIM ! On enchaîne : Qu’est ce que tu lui trouves de chouette ? Qu’est ce qui te plaît chez elle ? Qu’admires-tu ? Sais-tu pourquoi tu admires ce trait de caractère, chez elle ?

Sais-tu ce que signifie « le caractère » d’une personne ?

Qu’est ce qui t’énerve ? Pour quelle raison ? Lui dis-tu ?

Très vite, on élargit le champ. On arrive aux parents : Tes parents la connaissent ? Comment la trouve-t-il ? Pourquoi ? Es-tu d’accord avec eux ?

L’emmènerais-tu en vacances avec vous, l’été ? Où ?

L’important pour engager la conversation et en apprendre long sur le petit, c’est de trouver un fil et de tirer dessus. Il est long, long, long et casse rarement. L’enfant est heureux que l’on s’intéresse à lui « comme un grand », qu’on lui demande son avis, qu’on lui pose des questions et que l’on démarre une vraie conversation.

Avec lui, à travers lui, vous vous enrichirez grandement. Vous découvrirez un regard « autrement », des yeux neufs posés sur la vie et une vision élargie car ce qui nous paraît fonctionner de manière évidente pourrait être modifié pour peu que l’on prenne la peine de s’y intéresser.

Tout au long de mes conversations avec les élèves, les enfants, leurs paroles m’ont marquée. Je me rappelle de tant de conversations … je pourrais vous les dérouler ici.
Ce sont de vraies tranches de vies. Ils sont très ouverts et ont tous des vies tellement différentes. On en découvre mille fois plus que lorsqu’on est dans notre microcosme de société à fréquenter toujours les mêmes types de personnes.

Avec les enfants, pas d’entre-soi car l’école publique est diverse et ouverte sur le monde. On a droit à mille histoires par année. C’est riche d’expérience … et ça nous fait voyager dans le monde et dans le temps.

Il va vous parler de la recherche de truffes grâce à une mouche translucide qui permet de les détecter … De la ville d’origine de sa maman, en Côte d’Ivoire et d’une tante qui faisait peur à toute la fratrie car elle était sèche comme un coup de trique et qu’elle cuisinait de la soupe à l’eau avec des colorants dedans …

Que la menace ultime pour que les frères et sœurs obéissent était d’être envoyés en pension chez elle.

Mais vous découvrirez aussi que dans la vraie vie de cette famille, les parents trop pauvre ont été contraints de se séparer des enfants qu’ils ont fait adopter dans des familles aisées en Europe, celles-ci ne pouvant avoir d’enfants …

En tirant sur ce fil de pensées et de paroles, on découvre la réalité de vie d’ancêtres et des originalités qui nous dépassent.

Les enfants renferment un univers qui vaut le coup d’être découvert …

Par Super-Julie, aka Julie Kuhn