Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

Quand les enfants n’intéressent plus leurs parents …

[Jeu : décomptez le temps total en présence de vos enfants où vous êtes les yeux rivés sur des écrans, ou captés par la TV, et pensez au message que vous envoyez aux enfants – et à vos amis !! – qui est que la vraie vie, celle qui compte, celle qui vous intéresse est ailleurs … et qu’ils n’en FONT PAS PARTIE]

Pour des moments OFFLINE et ONKIDS ! Je ne cesse de le dire : stop à l’écran tv ou portable en présence de jeunes enfants et d’enfants tout court (tv non choisie, qui tourne dans le fond et vos portables allumés qui captent votre attention).
Ils ont besoin de VOS YEUX, de VOS OREILLES, de votre attention, de votre voix, de partage et d’être écoutés … d’avoir de l’importance ou simplement UNE PLACE dans vos vies.
Sentir que l’on passe sans arrêt au second plan est affreux pour tous. Si votre conjoint vous méprise ou s’il vous indiffère, votre couple en pâtira. Pareil, au travail, avec vos supérieurs et / ou collègues.

Si vos enfants sentent qu’ils vous indiffèrent, voire vous ennuient, ils se détourneront de vous, ils n’auront même pas de présence à leur propre vie puisque le message que vous leur envoyez est que la vraie vie, celle qui compte, celle qui vous intéresse est ailleurs, hors d’eux. Que ce ne sont pas eux qui sont à considérer mais le reste du monde.

« Nous recevons de très jeunes enfants stimulés principalement par les écrans, qui, à 3 ans, ne nous regardent pas quand on s’adresse à eux, ne communiquent pas, ne parlent pas, ne recherchent pas les autres, sont très agités ou très passifs. » Extrait de l’article du Monde

We passé en présence d’amis. Sur 4 familles, 2 plutôt très connectées, téléphone vissés dans les mains et réseaux sociaux jamais très loin.
Des personnes très éduquées, plutôt investies dans l’éducation des enfants. On était ensemble.
Le message que cela renvoyait parfois était celui-ci : « Les amis, vous m’intéressez moyennement. Je préfère ce que me racontent mes réseaux, mes amis absents et les news en général. »

Même topo que dans l’article que j’avais rédigé ici, pour réfléchir au fait de couper le monde et son activité lorsqu’on est en présence des autres, de ceux qui nous sont chers.
Extraits de l’article du Monde :

« Ces deux mécanismes – captation de l’attention involontaire et temps volé aux activités exploratoires – expliquent à eux seuls les retards de langage et de développement, présents chez des enfants en dehors de toute déficience neurologique. »

« L’enfant est en contact permanent avec les écrans : de façon directe ou indirecte, quand un écran est allumé dans la pièce où l’enfant se trouve, ou lorsque le parent regarde son portable mais ne regarde plus son enfant. »

« Des bébés d’environ 1 an communiquent avec leur parent (échanges de sourire, pointage, babillage mélodieux…). Puis on demande à ce dernier de se détourner de l’enfant et de revenir vers lui en lui présentant un visage sans expression émotionnelle pendant deux minutes. D’abord le bébé tente de relancer son parent avec des sourires orientés, des babillages modulés, un pointage pour partager une émotion. »

« Sans réponse du parent, il cherche à s’éloigner, à fuir ce qui est source de stress. Enfin il se désorganise : il émet des sons stridents, se jette en arrière, perd le contrôle de ses gestes. Il éprouve un état de stress intense. »

« En Allemagne, des campagnes de sensibilisations ont lieu dans les crèches pour inciter les parents à regarder leur bébé ; à Taïwan, des amendes de 1 400 euros peuvent être imposées à un parent qui laisse son enfant de moins de 2 ans devant les écrans. »

Par Super-Julie aka Julie Kuhn