Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

Objets connectés pour déconnecter l’enfant du parent

[Comment séparer encore plus les parents de l’enfant.]
 
Mais suis-je le seule à réagir et à voir ce qu’il se passe ?
Je vous présente [nom censuré => je ne veux pas faire de pub], nouvel objet connecté pour tout petit : levées de fonds / incubation / articles dans tous les magazines / applaudissements partout et courbettes pour la « bonne idée ».
 
L’idée ?
Un objet en plastique, connecté en « dents bleues » (blue tooth) avec votre smartphone qui va lire des histoires à l’oreille de votre enfant.
S’agrippe au doudou du petit. Le parent peut enregistrer sa voix …
 
Ainsi, il s’enregistre une fois (tu parles, c’est giga long de parler devant un microphone impersonnel en tentant de mettre des intonations : la barbe) et l’enfant peut écouter son parent raconter (ou une voix lambda) pendant que … pendant que QUOI ?
 
Pendant que son parent, au choix :
– regarde la télé
– joue à un jeu vidéo
– parle au tél avec le monde qui est tellement plus urgent que son propre enfant
– range sa cuisine
– lance une machine
– etc. etc.
 
C’est ça le progrès ? C’est sans moi, dans ce cas.
Que cela donnera-t-il, comme enfant ? Sans aucun contact humain, sans chaleur et sans ennui créatif ?
 
Un ami très proche me disait très justement que l’on ne savait plus – je cite – « s’ennuyer avec sérénité ».
Réjouissez-vous : on le saura de moins en moins car [bîîîîîîp] vend le fait que l’enfant s’endorme en écoutant des histoires.
Non mais allô, quoi !
L’enfant doit penser à sa journée, réfléchir à ses plaisirs ou déconvenues du jour, inventer des histoires en s’endormant et non pas avoir encore un truc imposé dans l’oreille.
J’ai mal lorsque je lis cela. Et j’ai peur.
Je vous laisse me répondre avec toute la véhémence que j’y mets et les contre arguments pour me démontrer que je me trompe si c’est le cas.
Je vous lirai avec attention.
Par Super-Julie, aka Julie Kuhn