Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

Nos passions sont un moteur pour l’action

Deux choses exposées ici : le fait que la passion guide nos pas et nous rende convaincant. L’autre ? Faites ce que je dis mais pas ce que je fais.

Ça a démarré comment, cette affaire ? Parce que notre ministre, M. Blanquer, lance l’idée de la rentrée en musique. Saluée par beaucoup (dont moi), honnie par certains. Trop cosmétique, trop léger, poudre aux yeux etc.

On l’incrimine de quoi exactement ? De passion pour les notes et du fait de vouloir la partager.

Où est le mal ? Je ne vois pas en quoi c’est répréhensible. On tue des enfants ? On les torture ? On les soumet à une dictature ?

Que nenni. On leur ouvre l’esprit. On leur faire découvrir une culture. On les accueille autrement, pour créer la surprise et l’envie … Pour détendre l’atmosphère.

Ah ! C’est peut-être cela, que les grincheux ont du mal à faire : se détendre. On argumente en me disant : « Il propose ceci car sa passion est la musique. Il aurait aimé le rugby, on aurait fait une rentrée sportive. »

Mais les critiqueurs en chef, là, dites-moi : ne faites-vous jamais des trucs avec vos élèves par passion ? Ce qui vous touche de bien, de beau et de grand ne vous donne pas envie d’être transmis à des petits qui pourraient être éveillés par cela et par la passion que vous y mettez ?

Ainsi, si ça avait été le rugby, l’idée-passion de la rentrée … ou le tennis … Où est le problème tant que ce n’est pas nuisible et dangereux pour les enfants ? Une rentrée sportive ? Je signe tout pareil.

Car oui, ça change, ça crée la surprise, ça dédramatise ce moment pour les plus jeunes etc. Je n’y vois que bénéfice là où l’envie de certaines de tout voir en noir prime.

Ne vous inquiétez pas : Je vois aussi les travers de ce monde qui me désespère, croyez-moi. Mais je n’éprouve aucun besoin de le faire rejaillir sur mon entourage en dénigrant la moindre petite parcelle de mélodie ou de joie que l’on pourrait mettre là.

Et cet entrain est loin de faire de moi une nunuche ou une niaise, comme certaines ont cru bon de me qualifier. D’ailleurs, n’est ce pas là une réaction que l’on n’apprécie pas chez nos élèves et que l’on reproduit alors qu’elle n’est pas respectueuse ni constructive ? Bel exemple.

« Crétin ! Gros naze ! Je te déteste !! » « Hé, mais ça ne va pas de le traiter comme ça ? On ne traite pas ses camarades comme cela même si nous ne sommes pas d’accords avec eux. » Tiens, tiens, tiens ! On donne ces conseils-là aux enfants et nous sommes incapables de les respecter. Et il paraît qu’il faut donner l’exemple. Explications.

Donc, comme je le proposais plus haut : au lieu de dire que tout est nul, proposez ce qui changerait pour de vrai l’éducation.

Mais par pitié, arrêtez de baver sur vos congénères et de critiquer au lieu d’agir.

Je compte sur vous, le fait que vous rangiez vos idées noir au placard, sur vos envies et VOS PASSIONS pour avancer avec les petits que vous avez entre vos mains.

Et maintenant, let’s dance !

Britney Spears – Baby One More Time
« My loneliness is killing me » … retenez bien ça et ne vous laissez pas bouffer par cette saleté qui, parfois, ronge le corps enseignant : la morosité.

Have fun everydays of your life !

Super-Julie aka Julie Kuhn