Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

Le cerveau change, fait une chose à la fois et fait le ménage.

NON ! Le cerveau ne devient pas multitâche parce que nous sommes sollicités partout. PAS DU TOUT. Ôtez-vous ça de l’esprit. Le cerveau coupe, tout simplement.
Si vous consultez votre smartphone en regardant une émission de TV, vous avez manqué ce qui était dit pendant que vous lisiez votre message. Tout simplement. Faites l’expérience.

Petites précisions :

1 – Le cerveau est plastique.

Cela signifie qu’il change sans arrêt. Il n’est pas figé. Il se modifie en fonction des zones qui sont stimulées et celles qui ne le sont plus.

Il renforce les zones dont nous nous servons souvent et celles dont nous avons moins besoin seront moins bien desservies par le réseau d’embranchements synaptiques.

Comme une route secondaire : elle sera moins bien entretenue, l’herbe envahira la chaussée etc.

Ainsi, lorsqu’on veut garder ces connexions, les multiplier et les diversifier pour être apte à faire beaucoup de choses diverses et variées, il faut apprendre des choses que l’on ne maîtrise pas forcément, renouveler ses connaissances, se jeter dans des activités nouvelles, pour sti-mu-ler ses neurones et leurs connexions.

2 – Le cerveau n’est pas multitâche.

J’en parlais en intro. Autant le cerveau se modifie lorsque vous apprenez des choses, autant il lui est impossible d’enregistrer deux messages en simultané. Et ce n’est pas près de changer. Il a besoin d’être « à ce qu’il fait », concentré.

Donc, si on veut retenir une info, on coupe les sources de distraction.

3 – Le cerveau efface.

Il fait le ménage si une info ne lui semble pas utile pour le futur, ou pour ce qui nous intéresse.

D’où l’intérêt de dire « pourquoi » on va apprendre ceci ou cela. S’il ne voit pas de bénéfice à retenir l’info : Hop ! À la poubelle !

On annonce le but, et on définit le moyen d’y parvenir. Et ZOU ! On y va.

Bonne gestion de vos neurones !

Par Julie Kuhn, aka Super-Julie.

Image extraite d’un TEDx sur les neurosciences d’Éric Gaspar.