Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

La construction du parent à travers son enfant

Construction parent - enfant Delphine Horvilleur

[ Au sujet des éléments permettant à l’enfant de construire son identité : « Sommes-nous ce que la famille a fait de nous ? »]
Émission écoutée sur Europe 1, « Qui vive » avec Raphaël Enthoven qui avait pour invitée Delphine Horvilleur. L’émission est podcastable ici.

Elle nous parle de la manière dont l’enfant se construit mais aussi de la manière dont il construit ses parents. Oui, vous m’avez parfaitement lue.


Pour cerner les personnes que nous sommes, notre identité, nous ne devons pas uniquement nous tourner vers nos ascendants, mais aussi regarder un peu plus bas, là, les petits jouant à nos pieds … Ils nous construisent jour après jour. Nous pensons les façonner mais ils nous renvoient une image de ce que nous sommes.

De même, la transmission identitaire ne passe pas que par l’ascendance, mais par la culture, les choix auxquels sont exposés les enfants sans arrêts car ils existent.

D’ailleurs … Ce mot … EXISTER …

Ex-sistere : sortir de ; se tenir hors ; se manifester. On comprend tout l’enjeu et ce vers quoi il faut amener les enfants pour les aider à être au monde, à exister, à sortir de soi-même.

Alors, comment être fidèle à nos origines sans être tous identiques ?

Bien-sûr, l’enfant est un miroir réfléchissant fortement ce que nous sommes, nous, parents. Et l’observant, nous nous auto-analysons et nous réajustons constamment la trajectoire.


Delphine Horvilleur nous dit : « La transmission identitaire ne passe pas QUE par l’ascendance, elle passe par la culture, par les choix qui sont faits mais aussi par ce à quoi on donne naissance. »


« Les parents m’ont construit mais moi, je les édifie. Les parents nous font naître, mais en réalité, nous les construisons, les bâtissons, les édifions. »

Exemple dans la Guerre des Étoiles : Luke Skywalker (celui qui marche sur le ciel – prononcé rapidement cela fait « Lux Sky Walker » : la lumière qui marche sur le ciel), pourrait verser du côté obscur car il a toutes les raisons d’y aller.

Mais il décide de tourner le dos à cette identité paternelle et de ne pas réitérer (iterum : encore) la malédiction. Il va donner une nouvelle direction à son destin tout tracé.

Le futur vient renverser le passé.

Il fait relire son histoire avec un regard neuf pour l’analyser, la refuser si elle n’est pas acceptable à nos yeux, la réécrire, la changer, et … la relier.

La lier au passé, à soi, aux autres, à ce que l’on peut rompre ou pérenniser.

La tâche est lourde. Elle est immense. Elle est belle car chaque être peut tout recommencer.