Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

« J’aimerais que mon professeur sache que … »

Se sentir compris, valorisé, en sécurité et écouté permet à l’enfant de mieux apprendre ce qu’il doit assimiler. Il n’est pas vierge de soucis et a mille pensées roses ou noires qui viennent le distraire des dates d’Histoire que nous aimerions lui faire retenir et qui sont si loin de ses préoccupations du quotidien. Alors … laissons-le nous parler pour mieux le comprendre et l’emmener avec nous partout.

 

Elle s’appelle Kyle Schwartz (schwartz signifie « noir » en allemand) et a demandé à ses élèves de CE2 (third grade) de terminer cette phrase . Avec toute la liberté requise pour ce type d’exercice.

L’enfant peut dire quelque-chose le concernant personnellement (sa capacité à …, ses goûts etc …) mais aussi quelque-chose de sa vie exogène, provoqué par des éléments extérieurs à lui …

Elle a découvert tant de choses qui l’ont aidée à comprendre les conditions de vie de l’enfant, ses joies, ses peines, ses espoirs … Et cela renforce évidemment l’idée que le professeur et les familles doivent travailler de concert pour le bien de l’enfant et de ses progrès, du développement de sa confiance en lui et de ses capacités à se réaliser dans la vie.

Cela aide aussi à ne pas commettre d’impair vis à vis de l’enfant. Si sa famille est en difficulté financière, on peut éviter de solliciter celle-ci pour paye rune sortie scolaire, par exemple.  Si un parent est absent, malade, on peut aussi tenir compte du contexte pour ne pas blesser l’enfant. C’est tellement important, la sécurité affective. Nous en avons tous besoin.

L’expérience a pris de l’ampleur, est devenue un hashtag sur twitter -“#iwishmyteacherknew”  – et un livre : “I Wish My Teacher Knew: How One Question Can Change Everything For Our Kids” => « J’aimerais que mon professeur sache que … : comment une seule question peut tout changer pour nos enfants. »

Cela donne ceci : « J’aimerais que mon professeur sache que … » :

  • mon père a deux emplois et que je ne le vois pas souvent ;
  • je n’ai pas de stylo à la maison pour faire mes devoirs ;
  • mes devoirs ne sont pas signés car ma maman est très souvent absente de la maison ;
  • mon père me manque car il a été transféré au Mexique depuis que j’ai 3 ans et que je ne l’ai pas vu depuis 6 ans ;
  • j’aime ma famille ;
  • ma famille et moi vivons dans un abri ;
  • nous avons diagnostiqué un cancer à ma maman cette semaine et que j’ai été sans maison  à trois reprise durant cette année ;
  • je suis plus intelligent qu’il ne pense ;
  • mon petit frère a peur la nuit ;
  • j’aime les animaux ;
  • mes parents sont divorcés et que je suis au milieu de 7 frères et soeurs ;
  • j’aimerais en apprendre plus en Histoire ;
  • etc …

Article original.

Par Super-Julie