Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

De l’importance des neurosciences

[De l’importance des neurosciences – on va parler de stimulation neuronale grâce à la nouveauté, l’envie d’apprendre – neurones renouvelés toute la vie si on entretient le désir d’apprendre – dès 50 ans renouvellement neuronal important – peur du noir héritée des hommes préhistoriques => reflex archaïque – effet de l’ocytocine prise par des traders à Wall Street qui ont modifié leurs prises de risque sur les marchés …]

de-limportance-des-neurosciences-1

Report de la substantifique moelle de cette émission géniale, la Tête au carré, (‪#latac)‬ sur franceinter‬.

Thème : La régénérescence du cerveau à tout âge
Vous connaissiez le mot DÉGÉNÉRESCENCE, non ? Et maintenant, on parle de Régénérescence. Quel formidable espoir. Pour vous faciliter la vie, j’ai retranscris les grandes lignes de l’émission.

A – Les neurones sont créés à tout âge de la vie. Quel est le principal facteur favorisant la création de neurones ?
La NOUVEAUTÉ ! Le cerveau est stimulé lorsqu’il est ouvert à l’inconnu, interpellé, … C’est là qu’il va créer de nouveaux neurones.
Le frein puissant à la création de neurones ? l’ENNUI. Il faut éviter la routine et créer le désir (d »apprendre, de s’interroger, d’en savoir plus …). [Aparté : essentiel dans l’enseignement !!]

B – Les conséquences de la plasticité neuronale est que cela crée un être unique, différent de son voisin car l’un sera sensible à la musique, l’autre aux langues (le mandarin ?), ou à la reconnaissance de formes, etc …
Alors inné ou acquis ?
HÉRITAGE GÉNÉTIQUE joue un rôle à 50%.
L’ENVIRONNEMENT : 50 %
Nous naissons inachevés. Il y a un déficit gestationnel du cerveau qu’il va falloir combler par l’apprentissage. Néoténie (selon Jacques Lacan : « prématuration spécifique de la naissance chez l’homme » : tout se passe comme si l’être humain naissait prématurément. Il est fondamentalement inachevé, constitutivement déficient. Ainsi que l’écrit en une formule frappante Louis Bolk, référence chère à Lacan, « l’homme est, du point de vue corporel, un fœtus de primate parvenu à maturité sexuelle ») LE CERVEAU n’est pas achevé à la naissance et va être sculpté par l’environnement.

C – Peur du noir : phobie archaïque. Les Anciens ne maîtrisant pas encore le feu angoissaient à l’entrée d’un endroit sombre, ne sachant pas ce qu’il s’y cachait (ours ?) et craignant de servir de déjeuner en pénétrant dans une grotte …

D – Métaphore cerveau / ordi ? Non? Oublions. L’ordi ne change pas selon son environnement, ne s’adapte pas si on le change d’endroit. Le cerveau humain analyse l’information en non-stop à des vitesses incroyables.

E – Il y a un continuum de la maturité du cerveau. On constate des strates selon les âges.
86 Milliards de neurones. 10 000 contacts pour chaque neurone.
Cela fait, en gros, 10 puissance 15 connexions.
En 1 sec, 20 à 50 impulsions produites par 1 neurone.
Neurones ailleurs dans le corps (estomac notamment) : 200 millions.

F – 50 ans : date clef où les neurones produits lors de l’embryogenèse sont effacés (tabula rasa) au profit de ceux produits à l’âge adulte.
L’arrivée de neurones neufs modifie les préexistants => potentiel pour le cerveau qui pourrait s’auto-réparer.

G- Comment faciliter la régénération neuronale ? Échapper à la ROUTINE, à l’HABITUATION.
Le bien-être est essentiel. Le bonheur ? C’est une état d’âme, on ne peut le ressentir en permanence.
éviter le stress et la chimie qui l’accompagne : cortisol favorise « l’oxydation » des neurones et ceux-ci perdent la capacité à se mouvoir.
Grâce à la dopamine et la sérotonine, le neurone est enclin à voyager et à se régénérer.
Il cherche un binôme et s’il ne trouve pas, il se suicide, s’autodétruit.

H – Pourquoi on apprend + à des âges précoces que tardifs, alors, si les neurones sont renouvelés ?
Car il y a un DÉSIR D’APPRENDRE plus grand. L’enfant VEUT GRANDIR, il est insatiable.
La mémoire est moins fiable à cause d’un émoussement du désir d’apprendre.

I – L’importance de l’ocytocine qui (Wikipedia) pourrait avoir un rôle dans différents comportements, comme l’orgasme, la reconnaissance sociale, l’empathie, l’anxiété, les comportements maternels, etc.
Son nom signifie accouchement rapide (« ocy » du grec ὠκύς, ôkus : rapide et de « tocine » τόκος : accouchement).
HISTOIRE : des TRADERS à ‪#‎wallstreet‬ ont pris en spray de l’ocytocine pendant 6 mois. Une modification de leur comportement a été notée : ils ont évité des investissements à risque dans des hedge funds et ont cherché à maximiser l’intérêt de la collectivité et beaucoup moins l’intérêt de groupe limité de personnes.

J – POUR FINIR, Pierre-Marie Lledo déplore le fait que l’Éducation nationale ne tienne pas compte de ces découvertes. Elle a une approche empirique de l’enseignement : on teste, on tâtonne mais ne tient pas compte des découvertes.
Dans l’‪#‎éducation‬ aussi on peut avoir une approche scientifique, expérimentale avec des statistiques, etc. Il faut refuser le dogmatisme, en éducation en ayant des idées préconçues … et s’ouvrir à ce que l’on a appris de neuf sur l’apprentissage.

Par Super-Julie