Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

De la vérification des « informations »

C’est quoi cette tête ? On enterre quelqu’un ? Ça a l’air grave dites donc …
On enterre l’information de qualité.
Je faisais de l’éducation aux médias et à la critique d’article partagés sur le web avec les élèves. Mais ce que je reçois parfois me laisse pantoise et je réalise que les grands ne vérifient pas les informations qu’ils partagent – pas tous les grands, pas toujours mais de plus en plus, les « infos » sont partagées sans vérification aucune.

Des « trolls » – personnes lançant de fausses rumeurs sur le web – ont contribué à la victoire de D. Trump car n’importe quel torchon est partagé sous couvert d’infos « sensas » :

« Haaaaaan ! Tu as vuuuuu ? Nan mais c’est diiiiingue ! »

Hop, je partage le plus vite possible sans vérifier.

L’important, c’est la célérité.

L’important, c’est la célérité ? NON ! L’important c’est la vérification. Et si je ne suis pas certain, je m’abstiens.
Ainsi, j’ai quelques articles qui m’arrivent de ça, de là qui sont … bizarres, pour rester polie.
Je demande à l’envoyeur : « As-tu vérifié ? D’où cela vient-il ? Avant de faire suivre, t’es-tu renseigné ?

Réponse : « Si tu crois que j’ai le temps ! »

Ben non, c’est vrai, c’est mieux de partager sans vérification de purs torchons car on se fiche de savoir si ça vient de M. X ou Mme Z. ou encore de Tsoin-Tsoin Les Bains ou de Tartuffe La Garenne. On veut que l’on s’étonne même si c’est déplacé.

Avoir l’information, c’est avoir le pouvoir. Celui qui « sait » a plus d’ascendant que celui qui ne sait pas.

Le problème qui se pose de tout temps est lié à la véracité de l’information et au fait de pouvoir la vérifier, la confronter, l’avaliser.

Il faut démontrer que l’information s’appuie sur des faits tangibles pour la rendre fiable.
La rapidité, l’urgence est devenue l’ennemie de cette information « premium » partagée sans fondement.
Une mort de célébrité (François Pinault) annoncée pour être le premier ?
Quel intérêt d’enterrer promptement les vivants pour espérer pouvoir dire « J’étais le premier ! » ? QUEL INTÉRÊT ?

L’information ne vaut que si elle est exacte, pas si elle est fausse.

Cela paraît idiot comme propos, n’est ce pas ? Une véritable lapalissade ? Eh bien en ces temps troublés, il est plus qu’urgent de le rappeler.
Valorisons les sources qui prennent le temps de vérifier et boycottons celles qui font de la sensation.

Comme la non vérification de HOAX etc. commence à se mesurer en années, je commence à en avoir par-dessus la tête.
Des quidams partagent des docs qui se réclament de journaux officiels type « Le canard enchaîné » et émanent … d’on ne sait qui : ce n’est pas signé.
Et à force de transfert, on atteint des millions de boîtes mails.

Même Donald Trump partage de fausses informations sans aucune vérification : il est l’incarnation de la news biaisée dont on se fiche de la véracité.

Quelles règles respecter ?

  • Le papier doit être signé.
  • Quelle est la provenance de ce doc ? Si elle n’est pas définie, je fais des recherches et si je ne trouve pas ou que c’est tendancieux : je ne partage pas ! C’est SIMPLE.
  • Si je ne trouve rien au sujet de ce papier si ce n’est des forums avec le même papier partagé, c’est nauséabond. Je dois trouver plusieurs sites et journaux relatant la même info pour qu’elle soit avérée.
  • Je poursuis mes recherches et tape sur google (pas compliqué, hein !) le début du message et le nom de l’auteur – s’il est mentionné.

Ou alors, pour nous aider, Le Monde a concocté le super site « Décodex » qui nous aide à savoir à quel type de site nous avons affaire.

Souvent, je tombe sur des sites de m—-, pardon, de « tagada-tsoin-tsoin » de réinformation-complotiste type « réseau international » qui présente un faux papier comme un article journalistique pas signé si ce n’est d’un vague pseudo avec comme lien le message piqué sur un forum qui émane d’on ne sait où.

Entendons-nous bien : un forum est une place sur le web ou n’importe quel citoyen (ou n’importe quel crétin) peut poster ce qu’il veut. S’il n’y a pas de gros mots ou de message insultant, cela passe. Ok ? Bon.

Voilà ! J’ai le SEUM, comme on dit. Je suis peinée de voir que certains partagent des choses sans vérification.
Je suis pour le respect des autres et de l’infos vérifiée et non la fange.

Je respecte les opinions politiques quelles qu’elles soient mais je voudrais que l’info soit vérifiée avant le partage.

À bon décodeur, salut !

Par Super-Julie