Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

Le Père Noël est en retard

Donnez-moi le numéro du « service après attente », celui des « espoirs déçus » et, pour finir, celui du « on ne m’y reprendra plus ». Les enfants, pensez-vous vraiment que l’on puisse se plaindre d’un service aussi pointu chaque année ? Toujours là, toujours prévenant pour tous les enfants ? On va lui pardonner. Ce sera plus sensé. personne n’est parfait. Même pas les parents ;)N. B. : il faut le livre ou les fiches en pdf et dans ce cas, l’app est payante.

C’est SUPER : alliance digital – papier / ergonomie / sonorités / originalité

C’est moins super : un petit procédé à maîtriser pour passer au dessin suivant (3 x rien)

Pour commander le livre :

Ce que vous voyez ci-dessus est la page du cahier papier coloriée par mes deux filles. Non seulement elles font cela en bonne entente pour se répartir la tâche mais surtout, cela fait travailler la motricité fine, la tenue du crayon, la concentration, la précision pour ne pas dépasser … Tout ce qui est nécessaire à l’enfant et qui est recherché dans les apprentissages de base.

Lorsqu’on a colorié un dessin ou toute l’histoire, on le scanne et on peut regarder s’animer une partie, sur les 8 dans la globalité, pour admirer le travail effectué avant de passer à la suite.

Les voix sont très claires. L’histoire est écrite par Céline Monchoux, enseignante à l’Institut Médico-Educatif de Plaisance-du-Touch (31) et conceptrice d’outils pédagogiques.

Voici ce qu’elle dit de Wakatoon :

« J’ai testé un atelier Wakatoon avec mes élèves à l’IME et ça a été un vrai succès ! Ce n’est pas tous les jours que je peux fédérer la classe autour d’un même projet à cause d’un trop grand écart de niveaux entre les élèves. Les éducateurs ont trouvé le concept super, je crois bien qu’ils vont suivre le mouvement. »

Voici comme se passe le scan : on positionne la tablette au-dessus de l’image (l’enfant aura peut-être besoin de l’aide du parent) et lorsque l’image est à peu près calée, nous prenons la photo – s’il y a un décalage et que le curseur est sur « A » (automatique), elle s’adaptera joliment (« M » = manuel).

Nous pouvons jouer les épisodes déjà scannés à chaque instant (bouton bleu) ou jouer chacun individuellement (bouton vert).

N. B. : pour pouvoir scanner le dessin suivant, il faut actionner le bouton vert ou bleu. Ainsi, la flèche noire qui apparaît indiquera le passage autorisé au dessin suivant.

Lorsque tout a été scanné, j’ai lancé l’histoire. Elle n’est pas trop longue, accessible pour les petits, plutôt chouette et la fin est féérique. Le tout emballé dans leurs couleurs et leurs personnages très personnalisés.

Et si en plus ça parle de Père Noël, même en août vous aurez du succès.

Je recommande chaudement ces solutions alliant motricité fine et animation. J’aime l’alliance des supports et le fait que la créativité de l’enfant, ses choix de motifs et couleurs, soient respectés et valorisés.

Bravo à Wakatoon d’avoir eu l’intelligence d’allier les deux.

  • Langues : Français, Anglais
  • Éditeur : PIXPOLE