Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

4 à 8 ans

4.5 Stars


8,99 €
8,99 €
12,00 €

Contes
Contes interactifs
Imagiers



Le keskecé

4 à 8 ans

4.5 Stars

8,99 €
8,99 €
12,00 €

Contes
Contes interactifs
Imagiers

Tout ces « k-k », ça me fait penser à mon nom de famille. J’ai une sympathie immédiate pour cet animal étrange et quand on sait que c’est Françoize Boucher qui est l’auteure de ce livre, on en rigole déjà. C’est un livre-jeu-imagination-mime-exploration : nourriture complète pour les « petites têtes ».

le-keskece-1

Voilà. Vous avez l’explication. Maintenant, à vous de jouer. Les grands ET les petits, s’il vous plaît.

le-keskece-2

Un gloubiboulga pas lavé depuis 8 jours ! Non ! Un monstre de l’espace qui a mangé trop de kiwis ? Peut-être. Ah ah : j’ai piqué votre curiosité. Parfait. Vous voulez savoir ? À vous d’appuyer sur le point d’interrogation.

le-keskece-3

Ci-dessus, j’ai été sympa, je vous ai mis la réponse. Parce-que vu le dessin, vous pouviez y réfléchir longtemps. Et celui ci-dessous ? Vous voulez vraiment savoir ? Ah aaah. Mais vous pouvez aller vous brosser. Euh, vous peigner, plutôt.

le-keskece-4

Ça, c’est pour avoir bien chaud sur son traineau.

le-keskece-10 le-keskece-5 le-keskece-6

Vous le voyez, vous le sentez : ce livre est bourré d’humour et comme il est interactif, l’imagination débordante des enfants – et la vôtre ! – va faire le reste. Laissez-vous porter par votre imaginaire.

le-keskece-7 le-keskece-8 le-keskece-9

  • Sortie : 10 janv. 2013
  • Éditeur : Nathan
  • Pages : 102
  • Langue : Français

La petite histoire de Françoize interviewée :

Chers Super-Parents,

J’ai eu la chance de pouvoir interroger Françoize sur ce qui l’a menée jusqu’à nous faire rigoler comme cela. J’avais envie d’en savoir plus.

Figurez-vous qu’elle est normale et qu’elle a une vie normale. Et ce qui nous fait tant rire c’est bien de découvrir le regard malicieux qu’elle pose sur sa vie normale et, ainsi, sur nos vies à nous.

Françoize a une formation en école de commerce. Elle a travaillé chez Repetto, puis au Bon Marché dans la sélection des collections (euh … pas si « normale » que ça finalement !) et enfin, pour La Redoute.

Jusqu’au jour où … Jusqu’au jour où quoi, finalement ? Que s’est-il passé comme cataclysme pour qu’elle envoie tout balader comme cela, du jour au lendemain, pour laisser écrire ses petites mains ?

Rien de dingue mais juste un immense ras-le-bol de manier des chiffres et une envie de se jeter à l’eau pour donner corps à ce projet qui prenait de plus en plus de place dans sa tête, dans ses « tripes », partout.

Donc, bilan du raz de marée : de tas de choses à dire et à écrire sur la vie, les enfants, les parents … Mais en s’adressant aux enfants, on ne peut être trop sec et se limiter à de l’écrit. Problème : elle ne sait pas dessiner.

Qu’à cela ne tienne : elle va se lancer. Vous connaissez l’expression « déplacer des montagnes » ? Eh bien je n’ai jamais vu ses biscottos pour de vrai mais je vous garantie qu’elle en a car  elle a créé quelque-chose de magique à partir d’une grande envie.

Une grande envie de quoi, au fait ? Qu’est ce qui l’a motivée comme cela à écrire des choses aussi simple, aussi vraies et aussi drôles ?

C’est une grande envie de clarté et de simplicité, justement. Françoize m’a dit détester les choses compliquées et ça se sent. Alors elle part de sujet sérieux, épineux même, parfois (les relations parents / enfants, comment faire lire les petits récalcitrants …) et elle rend tout accessible à tous. Vous savez que c’est un don, ça ?

Dans ce bas-monde, personne n’a de mal à complexifier les sujets de la vie (surtout pas les politiques). Mais simplifier, tirer la moelle, ne garder que l’essentiel et le mettre en valeur pour que tout le monde comprenne, voilà le vrai talent de cette auteure super douée.

Et le dessin ? Comment fait-elle ? Elle se jette à l’eau, tout simplement. Elle n’a pas de formation, pas de copain illustrateur sous la patte. Ni une, ni deux, elle saisit ses crayons et s’y met toute seule, comme une grande. Elle qualifie ses dessins de spontanés, un poil naïfs, qui mettent les enfants en confiance et leur donne envie de s’y mettre aussi.

Alors, voilà, je vous le dis, à l’éclairage de tout cela, moi, quand je serai grande, je voudrais faire « Françoize Boucher » comme métier :D