Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

La grande histoire d’un petit trait

Le fil de la vie. L’expression est utilisée ici au sens premier du terme car un trait rouge va nous conduire d’enfance en adolescence, en turpitudes et grandes chances pour finir tranquillement en vieillesse et … donner du fil à retordre à une autre enfance.

C’est SUPER : originalité / graphismes / sonorités / interactivité

C’est moins super : … nada

Le conte se déroule de manière simple. Il est lu par une jolie voix et … nous découvrons le fil conducteur qui nous mènera au premier dessin. On fait ce que l’on veut. On est libre comme l’air de dessiner en rouge. Sur un cahier.

Ci-dessus, le gros « truc » ovale est une gomme. Car nous pouvons nous tromper et recommencer. Ouf ! Soulagés !

Les dessins de Serge Bloch sont d’une fraîcheur comme on aime.

Et l’originalité de l’histoire qui se déroule de connivence entre le garçon et son trait qui le défend – en se transformant pour effacer les méchants – est bien menée. On a, nous aussi, envie d’avoir un petit trait.

(Mais nous l’avons ! En nous. Et nous le défendons aussi longtemps que nous y croyons).

Il permet de dessiner de grandes choses possibles et moins probables mais il nous fait toujours rêver.

L’histoire s’adresse aux assez grands mais peut être vue avec de petits enfants qui prendront plaisir à dessiner en rouge selon le modèle (que l’on peut effacer si souhaité).

Cette histoire plaira autant aux parents qu’aux enfants qui ne la verront pas sous le même angle. On peut la redécouvrir plus tard avec un nouveau regard. Un peu comme « Le petit prince » de St Exupéry qui n’a pas la même résonance à 10 ans qu’à 20 ou 30 ans.

D’autant que l’histoire se renouvelle lorsqu’on y revient ! Donc le plaisir de la découverte est maintenu et entretenu.

  • Langue : Français
  • Éditeur : FRANCE TELEVISIONS