Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une « matière », une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection « 6 ans » – « iPad » – « anglais ».

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner « 6 ans » – « iPad – anglais » en allant sur « Tous les âges », « Toutes les plateformes » et « Toutes les catégories ».

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. « Dauphin » tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

5 tuyaux pour faire ses devoirs

Comment ? Vous ne vous asseyez pas à la table des devoirs avec joie ? Honte sur vous. Vous devriez ;o) Je comprends bien votre manque d’entrain pour vous fader quelques leçons à réviser agrémentées d’un exercice à copier après une folle journée. Pourtant, c’est bien de votre attitude que découlera un attrait pour les devoirs.

1 – Commencer par « res-pi-rer ».

Impossible, en rentrant, de s’y coller. D’abord on discute un brin, on parle de politique, du monde, d’un tout, d’un rien … On écoute de la musique, voire on se dandine … Le corps, le corps, le corps. C’est le moment du corps qui se délie, se détend … avant de retrouver le cor-tex.

2 – Pour les parents : interdit de bouder.

Notre attitude imprimera celle de bambin. Si ça nous embête, il le ressentira et s’y mettra moins volontiers.

« Tu as des mots de vocabulaire super difficiles à apprendre ? Même à moi, il m’arrive de les écrire de travers. On va les maîtriser comme des savants que l’on est, pour ne plus se tromper. Kinder Power 🙂 »

3 –  Toujours commencer par présenter l’intérêt de la chose à l’enfant.

« Et apprendre ça, tu sais à quoi ça sert ?

– Ben, le vocabulaire, ça ne sert à rien.

– Détrompe-toi. Ça sert à comprendre tous les discours, surtout les plus intelligents, et sans l’aide d’un dictionnaire. Sans parler du fait que tu écriras correctement et ça, ça n’a pas de prix. » (Théâtralisez : découpez une carte bleue devant lui … Nan, j’déconne 😀 On ne tourne pas une publicité)

4 – Jouer sur le sentiment de supériorité, la fierté de détenir le savoir. Placer l’enfant au-dessus de ses compatriotes.

« Ces mots-là, je peux te dire que si tu les maîtrises, du pétrole tu seras le roi. Le quidam adulte ne sait pas écrire ça. Mais toi … tu vaux mieux que cela. »

5 – Ne pas promettre de récompense en argent ou en biens matériel pour faire les devoirs.

En revanche, pourquoi ne pas prévoir un truc chouette si toute la semaine a été bien gérée ? Par exemple : une séance de ciné le w-e, une sortie en lien avec une leçon vue un soir …

Pas Super-Julie aka Julie Kuhn