Image Image Image Image Image

Différentes possibilités :

Cibler un âge précis et une plateforme précise, ainsi qu’une matière.

Sélectionner âge et type de plateforme en-haut de la page, ainsi qu’une “matière”, une catégorie  dans l’encart.

Important : lorsque vous poursuivrez la navigation, ces choix resteront mémorisés.

Comment-utiliser-SJ-1

Exemple de sélection “6 ans” – “iPad” – “anglais”.

Comment-utiliser-SJ-2

Pour sortir de cette sélection fine, il faut désélectionner “6 ans” – “iPad – anglais” en allant sur “Tous les âges”, “Toutes les plateformes” et “Toutes les catégories”.

Avec un mot-clef, c’est possible aussi. “Dauphin” tapé dans le moteur de recherche et let’s go !

Comment-utiliser-SJ-3

Les images de la home sont les top applis mises en ligne récemment. Les préférées de Super-Julie.

Scroll to Top

Début

5 idées pour bien parler

Pourquoi s’exprimer correctement ? Quel est l’intérêt et quels sont les enjeux ?

  • Il est essentiel, en toute occasion, de bien se faire comprendre.
  • Pour être précis.
  • Pour être charismatique et éblouir son entourage.

Lorsque notre vocabulaire, notre syntaxe, nos tournures de phrases, notre prononciation est précise et distincte, c’est un plaisir de nous écouter.

Lorsqu’on est confus, que l’on manque de vocabulaire au point de se répéter constamment, phrase après phrase, que l’on “mange” la fin de mots, cela ennuie profondément l’auditoire et on tourne en rond.

S’exprimer clairement et de manière précise est une force pour l’enfant qui se rendra compte qu’il est écouté avec plaisir. Ainsi, il sera de plus en plus sûr de lui et osera prendre la parole en public pour donner son avis, son point de vue, poser une question, exposer ses idées… le tout sans honte et sans bégaiements.

Comment faire pour aider l’enfant dans cette démarche ?

1 – Commencez par vous. Vous êtes le meilleur modèle de votre – de vos – enfant.s. Nous utilisons un vocabulaire enrichi et prononçons les mots en entier, en articulant. Nous n’hésitons pas à inverser le sujet et le verbe lorsque nous posons des questions.

« Regar ! » ? Non ! « RegarDE ! » ; « Esspliqué… » ? Non ! « EXpliqué » ; « Y’a… » ? Non ! « Il y a… » ; « Je sais c’est quoi… » ? Non ! « Je sais ce que c’est… – ou mieux – Je sais ce dont il s’agit… » ; « Ch’suis » ? Non ! « Je suis… » ; « Tu lui as dit quoi… » ? Non ! « Que lui as-tu dit ? – ou – Qu’est ce que tu lui as dit ? » ; …

2 – On fait l’effort de corriger l’enfant TOUT LE TEMPS car l’apprentissage se fait dans la répétition, jour après jour. Dites-vous bien que les tournures de phrases erronées et les erreurs sont entendues heures après heures. Il faut beaucoup de patience pour contrer cela. mais on n’abandonne pas.

3 – On rend ces efforts ludiques en gamifiant l’expression de qualité du français. Regardez cette grille qui vous donne des pistes : https://drive.google.com/open?id=1j09Xi2O6NWlsLxOuSK9IZnZb0d2Ib40Y89LF2QSsF68

4 – On s’amuse à rechercher des synonymes pour tous les mots du quotidien, car les mots courants sont TROP courants. Ex : Bruit ? Vacarme ; Bruissement ; Tapage ; Tintamarre ; Clameur ; Tumulte…

5 – On n’a pas peur d’utiliser un vocabulaire qui nous paraîtra suranné ainsi qu’à notre entourage. Ils dressent l’oreille et sont amusés et intrigués. Si vraiment ils manquent de culture ils se moquent mais… tenez bon. Vous gagnez en supériorité et ils le savent.

Tout le monde sera plus fier et surtout gagnera en assurance dans son expression orale au quotidien, en public, en privé etc.

L’art du discours est une force.